La sellerie Gaston Mercier est fière d’officialiser un partenariat avec Aurélie Brihmat et l’association Handidream !!

La sellerie Gaston Mercier est fière d’officialiser un partenariat avec Aurélie Brihmat et l’association Handidream !!

Aurélie Brihmat (Association Handidream), son papa et leurs chevaux seront équipés « Gaston Mercier » lors de leur périple « Au-delà du handicap, un Tour de France à cheval des centres de rééducation ».

Séduit par Aurélie, par son incroyable énergie et par la nature bienveillante de son projet en totale adéquation avec la philosophie de la sellerie, toute la Team Gaston Mercier a décidé de soutenir l’association Handidream dans sa démarche.

Avec ses gammes techniques selles, équipement cavalier, équipement cheval et bagagerie, la sellerie Gaston Mercier habillera Aurélie, son papa et leurs chevaux durant leur « Tour de France à cheval des centres de rééducation ».

Mais pas que…

L’investissement de la sellerie Gaston Mercier ne s’arrêtera pas à la fourniture de matériel d’équitation. Toujours à la pointe de l’innovation, la sellerie va travailler sur un concept totalement inédit et novateur, la création d’une selle 100% à « La Juste Mesure » d’Aurélie, de son handicap et de son cheval.

Qui êtes-vous Aurélie ?

« J’ai 32 ans et suis handicapée suite à un accident de la voie publique. Un chauffard qui m’a fait une queue de poisson m’a entrainée à l’hôpital avec une jambe en moins, des fractures multiples aux deux fémurs et au bassin, l’artère fémorale sectionnée et un mois et demi en réanimation entre la vie et la mort. Quinze opérations et quinze années plus tard, me voilà je suis orthophoniste de formation et croque la vie à pleines dents.

Je danse le bebop et donne des cours de danse à des valides, fais de la boxe, de la planche à voile, du ski, du handbike et surtout monte à cheval sans aucune limite avec ma prothèse.

J’ai cependant dû fermer un cabinet qui tournait très bien après 5 ans d’exercice libéral car aucune compagnie de prévoyance n’acceptait de m’assurer en raison de mon handicap. 60 courriers à différents élus afin de dénoncer cette injustice, et 30 refus de compagnies plus tard je renonçais. J’ai alors repris les études pour valider un master 2 des métiers de l’enseignement, passer un concours et entrer dans l’Éducation Nationale. J’exerce aujourd’hui le métier de conseillère principale d’éducation en lycée auprès des classes de Terminales. Quelle brillante idée que d’intégrer l’éducation nationale. En effet, tout est simple depuis. J’en oublie presque mon handicap. »

Quel est la nature de votre projet ?

« Réaliser un tour de France à cheval et ce, même avec un handicap. Le principe étant de répandre un message d’espoir empli d’énergie dans tous les lieux où nous serons accueillis.
Ainsi, avec mon père, nos deux chevaux et mon chien, nous réaliserons un tour de France avec pour objectif de passer dans différents centres de rééducation afin de booster les gens qui risqueraient de renoncer au bonheur parce qu’ils viennent de vivre un drame. Leur donner envie de continuer à vibrer, à exister et plus seulement à survivre dans un monde qu’on voudrait plus accessible.

Nous répandrons « le Handismile » (garder le sourire et l’envie malgré le handicap) chez tous ceux qui seront ouverts au partage et à la solidarité.

Quel est l’objectif de l’association Handidream ?

​ » J’ai créé l’association Handidream parce que tout le monde mérite de vivre à fond chaque seconde de vie, parce que chaque journée est un cadeau dont il faut savoir se saisir, il est indispensable d’aider les gens à prendre conscience que tout est faisable avec de la volonté. C’est en repensant à tous ces moments vécus en clinique de rééducation, ces instants où l’on pense à renoncer, parce que trouver la force de résilience est bien plus difficile que de baisser les bras…

Parce qu’il n’y a pas un jour où l’on ne se demande pas « pourquoi moi ? » Parce que ces premiers instants après le drame sont déterminants pour la suite et pour appréhender la vie de façon optimiste…

Je veux pouvoir être là pour les autres, dans ce moment charnière qui n’est en fait qu’un tremplin vers un vie plus sereine ! ​ »

« Mon projet de Tour de France à cheval des centres de rééducation, c’est une aventure humaine »