Patrice Franchet d’Espèrey – Écuyer du Cadre Noir de Saumur et  Écrivain

« Retrouver le bien commun des équitations qui veulent le bien-être du cheval ».

 

Issu de la famille illustrée par le Maréchal Louis Franchet d’Espèrey, Patrice Franchet d’Espèrey est un ancien élève et un disciple de René Bacharach, le dernier grand écuyer Baucheriste du XXe siècle, avec qui il a étudié pendant plus de vingt ans l’équitation et les traités qui lui sont consacrés pour.

« La Juste Mesure équestre »

C’est dans cet esprit que Patrice Franchet d’Espèrey pratique à cheval une équitation de tradition française d’expression bauchériste de « la deuxième manière » qui le conduit aujourd’hui à la recherche d’une nouvelle équitation à la française.

Écuyer du Cadre noir de Saumur et responsable depuis 1989 du Centre de documentation de l’Ecole nationale d’Equitation, il en a organisé, dirigé les colloques et publié les actes.

Patrice Franchet d’Espèrey a fait valoir ses droits à la retraite au 1er août 2013 mais il continue à faire parti du comité de suivi de l’inscription au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’équitation de tradition française ainsi que du comité scientifique cheval du Ministère de la Culture.

Il prépare actuellement la publication d’un livre faisant suite à La Main du Maître. Ce dernier ayant exposé sa filiation équestre, ce deuxième livre portera sur son émancipation à cheval et l’élaboration de la nouvelle technique qu’il nomme « Nouvelle Équitation à la Française ».

Patrice Franchet d’Espèrey enseigne l’équitation élémentaire et savante depuis 1972. De 1987 à 1989, il fut conseiller technique fédéral adjoint d’Yvonne Theulier pour la voltige équestre. Chef de l’équipe de France au premier Championnat du Monde de voltige qui eut lieu à Bulle en Suisse en 1986, il fut sélectionné en individuel avec le cheval « Kilomètre III » et le voltigeur Alban Flipo. Le livre « Leçon de la Longe », publié en 1994 aux éditions Maloine, rend compte de cette expérience et des stages de formation qu’il a animés à cette époque.

Il est docteur en Sciences de l’Éducation et sa thèse qui portait sur « la formation de l’écuyer et l’histoire de l’équitation entre didactique et initiation », a été publiée en 2007 aux éditions Odile Jacob sous le titre « La Main du Maître ».

 

Patrice Franchet d’Espèrey a été honoré de la médaille d’argent de la Jeunesse et des Sports et fait Chevalier dans l’Ordre National des Arts et des Lettres.