Portrait : Céline, couturière et assembleuse, fil conducteur de l’atelier

Portrait : Céline, couturière et assembleuse, fil conducteur de l’atelier

Chaque mois, Gaston Mercier Sellier présente un portrait qui lui tient à cœur, de belles histoires, des aventures atypiques, des rencontres… Et cette année nous avons fait le choix de vous présenter les personnes qui travaillent au sein de la Sellerie, nos petites mains, sans qui rien ne serait possible !

Ce mois-ci, découvrez le portrait de Céline, couturière et assembleuse, elle est le fil conducteur de l’atelier.

Céline

[Portrait sous forme de question/réponse entre Lisa (L.) et Céline (C.)]
L. Céline, peux-tu nous présenter ton poste ?
C. J’interviens juste après les coupeurs. Mon poste s’articule autour de quatre étapes :

– Récupérer les pièces découpées (quartiers, sanglons, trapèzes, sièges, panneaux, étrivières)
– Assembler les pièces entre elles à l’aide d’une colle spécifique (néoprène 134)
– Les gainer, c’est-à-dire appliquer une tension au niveau des panneaux et taquets afin de les mettre en forme sur la mousse.
– Pour finir, il faut les coudre pour les transmettre aux monteurs qui les assembleront sur l’arçon.

L. Pourquoi as-tu choisi ce métier ?
C. C’est un peu un concours de circonstances, j’étais en recherche d’emploi et au même moment la sellerie offrait un poste de couturier-assembleur, sans expérience requise. J’ai saisi l’opportunité en envoyant ma candidature et cela fait maintenant 17 ans que je fais partie de l’entreprise. Je ne pensais pas travailler dans un établissement comme celui-ci, mais je suis tout de suite tombée sous le charme de la pratique et du travail du cuir.

L. Quelle a été ta formation pour faire ce travail et qu’est-ce qui t’a poussé à te diriger vers ce type de poste ?
C. J’ai réalisé un CAP/BEP agricole et équitation, puis un BEP/BP comptabilité et bureautique. Comme je l’ai dit précédemment, j’ai atterri ici un peu par hasard, je me suis donc formée en arrivant dans l’entreprise ! Toutes les selleries ont des méthodes de travail différentes, j’ai donc appris selon celle de Gaston Mercier. Exercer un métier manuel comme celui-ci m’a tout de suite plu.

L. Peux-tu nous citer les avantages et inconvénients de ce poste ?
C. En tant que cavalière, j’aime voir les selles être confectionnées de A à Z. De plus Manuel Mercier est très compréhensif au niveau de la pratique de notre sport, il nous autorise à nous absenter pour nos compétitions. Travailler en équipe est aussi un point fort car nous sommes tous complémentaires, c’est une façon de fonctionner que j’apprécie beaucoup. Enfin, le fait de pouvoir travailler avec une matière noble comme le cuir est un point très agréable.
Le travail du cuir peut engendrer quelques inconvénients physiques, le fait de rester debout et d’utiliser ses mains avec de la force peut être contraignant. L’assemblement des pièces peut également être compliqué et désagréable car certaines colles sentent très fort, heureusement les machines que nous utilisons nous aident à réduire les inhalations d’odeur. Cependant avec le temps on s’habitue et ça devient moins désagréable.

L. Aimes-tu les chevaux et est-ce que tu pratiques l’équitation ?
C. Oui j’aime beaucoup les chevaux, à l’âge de 8 ans j’ai voulu essayer l’équitation car un proche en pratiquait, j’ai tout de suite accroché ! Depuis je n’ai jamais arrêté, j’ai ma propre jument que je monte en CSO. Cette pratique m’aide à avoir une bonne compréhension technique des produits que l’on fabrique.

L. Comment tu te décris dans la vie de tous les jours ?
C. Je suis une personne très exigeante, minutieuse et appliquée. J’ai un sens du détail très développé, lorsque j’estime que le travail que j’ai réalisé n’est pas parfait, je n’hésite pas à recommencer afin de fournir un produit à la hauteur de la qualité Gaston Mercier.

L. Si tu avais des conseils à donner aux personnes qui souhaitent faire le même métier que toi, ça serait quoi ?
C. Je pense qu’il faut avant tout aimer ce que l’on fait afin d’être rigoureux, appliqué et exigeant. C’est un point très important dans notre métier si l’on veut produire de la qualité. Il est aussi nécessaire de savoir se remettre en question et ne pas avoir peur de recommencer.

Céline vu par Alexis : « Etant le dernier arrivé dans l’équipe GM, le fait de connaître Céline m’a rassuré. Forte de son expérience, elle est sait nous conseiller pour n’importe quelles tâches. »

Venez faire un tour sur le compte TikTok de la Sellerie Gaston Mercier afin de venir admirer le savoir-faire de notre équipe !