Portrait : Nanouk la bergère à cheval

Portrait : Nanouk la bergère à cheval

Chaque mois, Gaston Mercier Sellier présentera un portrait qui nous tient à cœur, de belles histoires, des aventures atypiques, des rencontres…

Aujourd’hui nous vous présentons la vie d’une jeune femme qui a décidé de partir pour vivre de nouvelles aventures à la montagne avec ses animaux.

[Portrait] Issue d’une formation littéraire en Belgique, Nanouk découvre en France le travail avec les moutons et décide de s’y consacrer.
Depuis 2014, elle garde des troupeaux, l’été à la montagne et le reste de l’année dans les collines et les prés. Passionnée par son métier, quelque soit la météo, elle arpente les Alpes de Haute Provence aux côtés des brebis.

L’hiver dernier, sa jument Elina est débourrée. Cette croisée quarter de 6 ans lui permet de se déplacer plus facilement et de porter ses affaires. La jument passe partout et sa petite taille est un atout lorsque le terrain devient difficile. Son choix s’est naturellement porté sur une selle Gaston Mercier pour le confort et la praticité qu’elle procure mais également pour la bagagerie associée. D’ailleurs, les poches du chabraque de randonnée lui permettent de transporter les agneaux fatigués !

Pour l’aider au troupeau, Nanouk a choisi des « working kelpies », une race de chiens très respectueuse des animaux, tout en étant assez dominante pour donner une direction au troupeau. La jeune bergère s’est formée au « low stress handling » (de David Hart, Catrinus Homan), une technique qui permet de mener ses animaux en positionnant ses 5 chiens et elle-même sur sa jument, en mettant une pression et en la relâchant.

 » J’ai choisi une selle Gaston Mercier pour le confort et je suis plus que satisfaite »

Dognies Nanouk, bergère dans les Alpes de Haute Provence.

Portrait : Nanouk la bergère à cheval